Offrir une messe

 

 

Pourquoi faire dire une messe ?


La messe est un sacrifice véritable offert par le célébrant, agissant en vertu de son sacerdoce " In persona Christi ", c'est-à-dire à la place du Christ qui est à la fois célébrant et victime, comme sur la Croix. La Messe est en effet le même Sacrifice que celui de la Croix, mais non-sanglant. Il a quatre finalités : c'est un sacrifice de louange, un sacrifice eucharistique (d'action de grâces), un sacrifice propitiatoire (qui nous rend Dieu favorable) et un sacrifice impétratoire (qui présente une demande).

 

C'est le sacrement le plus important et l'acte principal de toute vie chrétienne.

 

L'Eglise permet aux fidèles de s'associer plus étroitement à ce sacrifice offert à Dieu par une intention particulière confiée au célébrant.

 

Quelle offrande faire ?


La Messe étant un acte du culte offert pour la gloire de Dieu et le salut des âmes, elle n’est pas un acte que l’on « achète » ou que l’on « paye » au sens propre. L’honoraire de Messe est un don libre fait par le fidèle pour pourvoir à la subsistance des prêtres. Il n’y a donc pas de « tarif » ou de « prix » pour faire célébrer une Messe. L’Eglise en France, pour donner une idée de ce que l’on peut faire comme offrande, propose dix-sept euros.


Ce « montant » est indicatif et ne doit pas empêcher les personnes en difficulté de faire célébrer des Messes aux intentions qui sont les leurs.

 

Messe : 18€

 

Qu'est-ce qu'une neuvaine de Messe ?

La neuvaine de messes trouve son origine dans les neuf jours qui séparent la fête de l'Ascension de celle de la Pentecôte. Le chiffre neuf est hautement symbolique puisqu'il est la multiplication du chiffre trois par trois, qui représente la perfection des Personnes divines. Cette neuvaine liturgique entre l'Ascension et la Pentecôte est importante car, durant ces neuf jours, les Actes des Apôtres
 nous rapportent que les apôtres, l'Eglise naissante, était en prière avec la Vierge Marie dans l'attente de l'Esprit-Saint. La neuvaine est donc l'archétype de la prière de l'Eglise qui exprime un désir, une attente. C'est de cette neuvaine de jours que sont nées les neuvaines dévotionnelles (par ex. Neuvaine à l'Immaculée Conception, à St Joseph, à Ste Thérèse de l'Enfant Jésus, etc.), et aussi la tradition des neuvaines de messes.

 

Neuvaine de Messe : 180€

 

Qu'est-ce qu'un trentain grégorien ?

 

Il s'agit d'un usage très ancien qui remonte au Pape Saint Grégoire le Grand qui fut le successeur de Saint Pierre entre 590 et 604 . Avant d'être Pape, il fut abbé de l'abbaye de Saint André, à Rome. Un de ses moines, bon médecin et bon religieux, Justus, mourut et l'on trouva dans sa cellule des pièces d'or. A cette époque, les moeurs étaient rudes, la discipline exigeante : le Père Abbé ne badina pas avec cette faute qui était grave. Il fit jeter le cadavre du moine avec les pièces d'or à la décharge publique et chaque moine jeta sur le corps une malédiction : "Que ton argent aille avec toi à la perdition". (Actes, VIII, 20.) Cependant, la miséricorde l'emporta dans le coeur de l'abbé qui fit célébrer la messe pendant trente jours pour la délivrance du malheureux. Au terme du trentain, le moine Justus apparut à l'un de ses frères et lui annonça qu'il était délivré du Purgatoire grâce à ces messes.

 

Depuis ce jour, on prit l’habitude de faire célébrer trente Messes pour la délivrance des âmes des défunts.

 

Un trentain est constitué par trente messes qui doivent être célébrées sans aucune interruption. Il n'est pas nécessaire qu'elles soient célébrées par le même prêtre (cas de maladie, de décès par exemple).

 

Le Pape Benoît XIV, en 1752, la Congrégation pour les indulgences par un décret du 10 janvier 1889, ont fait l'éloge de cette coutume qualifiée de "pieuse, approuvée et raisonnable".

 

Trentain de Messe : 595€

Contacter l'abbé Bonechi

Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre - Caen - Version 1.0 | © 2015-2020 | contact | mentions légales | © FSSP  Caen 2020